Toute la technologie Fendt sur un chenillard


Le constructeur allemand a récemment présenté un nouveau tracteur à chenilles. Un prototype qui devrait permettre d’optimiser le travail dans les exploitations agricoles dans un contexte où la recherche de performances est devenue une préoccupation majeure pour la plupart des exploitants. La marque présente ici une technologie embarquée qui va couvrir presque toutes les demandes des agriculteurs.

Un grand pas vers la modernité

Selon la plupart des agriculteurs, la technologie Fendt est une véritable avancée dans le monde agricole. Certains affirment d’ailleurs que c’est une technologie non envisageable il y a seulement quelques années. Chez les concessionnaires, le même constat est de mise. En effet, l’utilisation des tracteurs à chenilles au niveau des terres à céréales difficiles de type marais est courante. Ce sont souvent des outils qui permettent de concilier à la fois une très grande puissance pour un impact au sol très limité. Pourtant, leur masse atteint facilement les 16 ou 20 tonnes, mais ce poids est réparti sur une plus grande surface au sol.

Avec l’agrandissement des exploitations et surtout la céréalisation des cultures, le nouveau micro tracteur à chenille de Fendt va sans doute gagner beaucoup de parts de marché. En effet, c’est un modèle largement différent des tracteurs que nous retrouvons en Amérique, notamment les Challengers.

Une consommation optimisée

Chez l’allemand Fendt, la gamme 900 Vario MT est composée de 3 modèles : 380, 405 et 431. Ce sont des tracteurs qui sont parfaitement adaptés aux travaux de traction lourds et aux chantiers élevés. Lors de leur conception, le principal objectif de la marque était de parvenir à produire des modèles offrant une parfaite tenue de route, mais aussi un impact moindre dans un champ. Dès lors, ces modèles sont équipés de tractions à chenilles et du système ConstanGrip pour une meilleure répartition du poids au niveau de la bande. L’ensemble de ces équipements permettent d’améliorer sensiblement le confort de conduite de ces engins.

Autre enjeu non négligeable, la consommation de carburant du mirco tracteur à chenille. Sur ce point, la ventilation CAS pour le refroidissement joue un rôle central. En effet, elle permet d’atteindre la vitesse de 40 kh/h sur route et un régime de 1550 tours/minute.
Au niveau de la concurrence, le fabricant Claas a également présenté son nouveau produit, récompensé par une médaille d’argent. Le constructeur a d’ailleurs tenu à adapter des chenilles sur ses modèles de moissonneuses-batteuses. Ce qui permet de réduire largement le patinage.