Découvrir les thermistances en 3 points

thermistances

En électronique, mesurer la résistance des appareils est un fait très courant. Cependant, il existe plusieurs moyens de le faire. Parmi ces moyens il y a la mesure grâce à la lumière et aussi grâce à la température. Nous allons nous appesantir sur la mesure de la résistance en fonction de la température dans cet article. D’où la découverte des thermistances. Définition, rôle, fonctionnement et importance des thermistances sont à découvrir dans la suite.

Thermistance : Définition

Élément entrant dans la composition des appareils électroniques, la thermistance est un capteur dont la résistance électrique se modifie en fonction de la température ambiante. La thermistance est très sollicitée en électronique. Il existe d’autres composants électroniques similaires comme les thermo-résistances et les capteurs de température en silicium. Mais ces derniers ont un rôle parfaitement différent de celui des thermistances. Attention donc à ne pas les confondre.  

Lire également : L’horlogerie suisse répond avec élégance aux montres connectées

Caractéristiques des thermistances

Les thermistances sont des capteurs résistifs avec plusieurs variétés. Elles attirent déjà l’attention par leur prix très bas malgré leur haute précision. Les thermistances supportent une température maximale de 100 °C à 150 °C, mais elles peuvent étendre cette capacité à une température au-delà de 150 °C allant jusqu’à 500 °C.

A ces caractéristiques, s’ajoutent les suivantes:

A voir aussi : Corsair: un fabricant de matériel pour gamer incontournable

  • Précision de la mesure de température ;
  • Temps de réponse record exprimé en millisecondes ou en secondes ;
  • La non-linéarité ; qui permet de joindre d’autres résistances ;
  • Durée de vie considérable ;
  • Stabilité et adaptation des paramètres dans le temps ;
  • Puissance
  • Rapport qualité/prix intéressant ;
  • Taille non encombrante

Variétés des thermistances

On distingue les thermistances CTN, CTP et les CCTPN. Mais les deux premières sont les plus utilisées.

  • Les CTN : Coefficient de Température Négatif

Fabriquées avec des matériaux en métaux de transition (Cobalt, cuivre, manganèse, etc.), ce type de thermistance est un semi-conducteur dont la résistance diminue uniformément lorsque la température augmente. Cette résistance augmente alors en présence d’une température basse. Selon le matériau utilisé, le temps de réponse de ces thermistances varie. On peut les utiliser dans une fourchette de température allant de -200 °C à + 1 000 °C pour mesurer et contrôler la température, pour limiter les impulsions de transition et pour mesurer le flux des liquides.

  • Les CTP : Coefficient de Température Positif

Ici, la résistance électrique augmente avec la température. Il y a les thermo-résistances dont la résistance augmente de façon continue et régulière avec la température. Il y a également les CTP dont la résistance évolue de façon élevée avec la température, mais seulement dans une fourchette de température limitée allant de 0 °C à 100 °C. Fabriquées soit avec du titanate de baryum soit en polymère-carbone, les CTP sont utiles pour détecter la température et protéger les moteurs ou transformateurs contre une augmentation exagérée de la température ; la protection contre une trop forte intensité ou encore pour détecter le niveau de liquide.

Articles similaires