Actualité

Lignes de vie : quelles sont les normes ?

Le travail en hauteur expose à de graves dangers lorsqu’on ne prévoit pas des dispositifs de sécurité pour éviter les chutes. Dans ce sens, l’utilisation d’une ligne de vie s’avère nécessaire puisqu’elle apporte le support nécessaire pour un déplacement sécurisé en altitude.

Pour une sécurité optimale, des réglementations sur les lignes de vie existent et sont bien précises. Retrouvez dans cet article les normes qui régissent l’utilisant des lignes de vie.

A lire aussi : Gabon : Un nouveau président et un deuil

La norme EN 795 pour les lignes de vie

Tout comme les fabricants ou les distributeurs, en tant qu’acheteur ou utilisateur, vous devez être au courant des différentes normes régissant l’utilisation de vos dispositifs sécuritaires. Parmi les textes européens applicables aux dispositifs de sécurité en entreprise, la norme EN 795 fait état des lignes de vie horizontales dont l’inclinaison est comprise entre 0 et 15°.

En effet, il existe différents types de lignes de vie parmi lesquels on distingue les systèmes anti-chutes horizontaux. En dehors de ceux-ci, pour un déplacement sur des structures telles que les échelles, mâts ou pylônes, des lignes de vie verticales permettent de se déplacer en toute sécurité sur toute la hauteur.

A lire également : Combien de serruriers en France ?

Les structures à sécuriser n’étant pas toujours horizontales ou verticales, il existe des lignes de vie inclinées adaptées aux pentes dont l’inclinaison varie entre 0 et 180°. Ainsi, la norme EN 795 définit les règles et exigences techniques relatives aux équipements de protection individuelle contre les chutes en hauteur et les dispositifs d’ancrage.

Enregistrée en France sous l’appellation NF EN 795 – mars 2016 ou NF EN 795:2016, la norme se subdivise en cinq classes principales (classe A à E). Spécifiquement, la classe C est relative aux lignes de vie. La classe A détermine les points d’ancrage uniques fixés sur le support.

Quant à la classe B, elle comprend les points d’ancrage temporaires pouvant facilement être retirés. La classe D réunit les systèmes à rails ; et enfin la classe E qualifie les systèmes temporaires stabilisés par leur propre poids.

ligne de vie

La norme EN 353

La norme EN 353 est plutôt utilisée pour les dispositifs anti-chutes verticaux. Elle définit les critères de contrôle et d’homologation pour ces dispositifs, mais également ceux des supports d’accroche de l’utilisateur. Elle est divisée en deux parties : EN353-1 et EN353-2.

La norme EN353-1

Cette norme tient compte des équipements de protection individuelle mobiles incluant un support d’assurage rigide. Elle définit entre autres la configuration technique des lignes de vie verticales et autres solutions d’ascension sécurisée à câble, à rail ou à corde. Elle spécifie les exigences de matériaux et la résistance à la sollicitation.

La norme EN353-2

La norme EN353-2 définit les critères de contrôle et d’homologation pour équipements de protection individuelle mobiles incluant un support d’assurage flexible. Elle tient compte de la configuration technique des lignes de vie verticales et les solutions d’ascension sécurisée.

La norme ANSI/ASSP Z359.11-2021

Plus récente, cette norme complète les autres normes ANSI/ASSP Z359 avec des exigences de sécurité pour les harnais de sécurité complets pour mieux protéger les travailleurs en hauteur.

Il s’agit d’exigences relatives :

  • aux performances,
  • à la conception,
  • à la qualification,
  • à l’instruction,
  • et à la formation des harnais de sécurité complets.

De plus, les méthodes d’essai, l’inspection, l’utilisation, la maintenance et la mise hors service sont considérées par cette norme.

Il faut donc retenir que les lignes de vie se doivent d’être de la meilleure qualité et conformes aux réglementations en vigueur pour un confort d’utilisation et la sécurisation de votre travail en hauteur.