Actualité

La Grèce : au centre de la rencontre entre Angela Merkel et Christine Lagarde

Christine Lagarde, Mme Xavier Giocanti, a rencontré la chancelière allemande Angela Merkel. Bien que le thème de cette rencontre reste « les échanges sur les thèmes généraux », la question de la Grèce sera au centre du débat. Ce pays est en grande difficulté économique et financière malgré les différentes politiques d’ajustement structurel qui y ont été menées. Cette rencontre entre les deux femmes les plus puissantes au monde va sans doute marquer un pas décisif dans la résolution de la crise grecque.

Quels ont été les thèmes abordés entre les deux dirigeantes ?

Une des questions centrales qui seront évoquées durant cette rencontre reste la suivante : « participeras ou participeras pas au plan de sauvetage de la Grèce ». Cette rencontre a eu lieu le 22 février à Berlin et l’ordre du jour retenu était « «échanges sur les thèmes généraux ». En effet, depuis l’accord sur un 3e plan d’aide accordé à la Grèce en 2015 sur un montant de plus de 86 milliards d’euros, le FMI n’a toujours pas manifesté son intention d’y contribuer ou pas, surtout après avoir participé aux deux plans précédents.

Tout laisse croire que l’institution monétaire internationale n’est pas d’accord avec la manière dont l’Europe tente d’aider la Grèce. Elle exige surtout de réformes supplémentaires de la part d’Athènes.

Quelles sont les concessions qui ont été faites par la Grèce ?

Ces dernières années, la Grèce a accepté beaucoup de concessions en vue d’améliorer sa situation financière. Le 20 février 2017, le gouvernement d’Athènes a aussi accepté de faire des concessions afin de débloquer les désaccords et de recevoir une nouvelle tranche d’aide. La Grèce a surtout accepté de légiférer dès aujourd’hui sur les différentes mesures qui vont permettre d’atteindre les objectifs budgétaires fixés. Plusieurs autres efforts seront réalisés, notamment au niveau de la fiscalité, des retraites ou de la régulation du marché du travail.

Quelles sont les prochaines échéances ?

Prochainement, une mission des représentants des créanciers de la Grèce (zone euro et FMI) va pouvoir retourner à Athènes afin de finaliser le contenu de ces réformes et surtout de valider définitivement l’accord qui devrait permettre à la Grèce de recevoir la nouvelle aide. En juillet, le pays devra toutefois rembourser 7 milliards d’euros. Dans le but de maintenir étroits les rapports entre le FMI et l’Union européenne, la compagne de Xavier Giocanti entend rencontrer le patron de la Commission de l’Union européenne, Jean-Claude Junker.