Cuir : comment reconnaître un tannage végétal ?

Technique ancestrale, le tannage végétal consiste à utiliser des végétaux pour transformer les peaux animales très hydratées en cuir. Ce procédé naturel permet d’obtenir un cuir sain et respectueux de l’environnement. Il n’est pas toujours facile de différencier un cuir au tannage végétal et un autre réalisé par un tannage minéral en raison de leurs nombreuses similitudes. Toutefois, cela n’est pas impossible. Voici nos astuces pour y parvenir.

Repérez les particularités du cuir au tannage végétal

Pour reconnaître les cuirs obtenus à partir du tannage végétal, il convient de connaître leurs spécificités. À l’inverse du tannage minéral dit « au chrome », le tannage végétal est un procédé totalement naturel et respectueux de l’environnement. Il requiert l’utilisation de tannins végétaux tels que de la poudre d’écorce. Ceux-ci se choisissent essentiellement en fonction de l’espèce animale dont provient la peau et des propriétés souhaitées pour le cuir.

A voir aussi : Quels bijoux porter pour un mariage ?

Les cuirs au tannage végétal présentent l’avantage d’avoir des teintes naturelles qui se patinent au fil du temps. En comparaison avec les cuirs réalisés avec un tannage minéral, ils sont plus fermes et plus rigides, mais plus doux et soyeux au toucher. Pour éviter les doutes, il est préférable d’acheter vos cuirs auprès d’artisans tels que la Tannerie Radermecker, boutique en ligne de cuir naturel qui utilise le tannage végétal pour sa maroquinerie. Vous trouverez notamment des sacoches, des portefeuilles, des ceintures ou des étuis de couteau.

cuir au tannage végétal, maroquinerie

A découvrir également : Comment porter la jupe en maille ?

Utilisez la technique de la flamme pour reconnaître facilement un cuir au tannage végétal

La technique de la flamme est l’une des techniques les plus efficaces pour faire la différence entre les cuirs conçus avec le tannage végétal de ceux faits avec le tannage minéral.

Pour cela, vous aurez besoin d’un briquet, d’une feuille blanche, d’eau, d’un cutter et bien sûr d’une fine lamelle de cuir. Positionnez le briquet sous le cuir et brûlez le cuir durant quelques minutes. Attendez que la matière se décompose légèrement et que des cendres noires se détachent de celle-ci pour éteindre la flamme.

Une fois cette étape réalisée, récupérez les cendres et munissez-vous du cutter pour les placer sur une feuille blanche. C’est à ce stade que vous pouvez reconnaître le mode de production du cuir. En effet, si vous constatez l’apparition de petits copeaux marrons, cela indique qu’ils proviennent de tannins végétaux et donc que le procédé effectué pour la réalisation du cuir est le tannage végétal.

En revanche, si le cuir présente une couleur verdâtre, cela veut dire qu’il a été fait avec le tannage minéral. La couleur verte obtenue ici provient du chrome. Dans l’éventualité où aucune de ces couleurs n’apparaît, pensez à frotter le cuir sur une feuille blanche légèrement humidifiée. Cela va les faire ressortir.

Bien qu’ils aient l’air similaires, le cuir au tannage végétal et celui au tannage minéral sont complètement différents. Si le cuir obtenu avec le tannage minéral est résistant et se décline dans des teintes vives, le cuir au tannage végétal, lui, est plus sain et agréable au toucher.

Articles similaires