Divers

Rénovation thermique globale, est-ce possible d’obtenir de l’aide ?

La consommation d’énergie dans l’habitat est à l’origine de 19 % des émissions françaises de gaz à effet de serre et pèse en même temps très lourd dans le budget des ménages. Si les constructions neuves sont désormais soumises à une réglementation, les logements existants nécessitent un plan national de rénovation thermique. Il est d’ailleurs possible de bénéficier de l’aide pour la rénovation thermique de son habitat. Le dispositif « habiter mieux » vous permettra de réaliser des travaux urgents à moindre coût.

Ce qu’il faut savoir sur la rénovation thermique globale

Dans une maison, la réalisation de travaux semble indispensable. Vous pouvez les faire petit à petit, tout comme vous pouvez opter pour une rénovation thermique globale. Dans ce cas, il vous faudra faire des travaux d’amélioration afin d’assurer un meilleur confort thermique au logement. Non seulement vous bénéficiez d’une maison plus agréable et plus moderne. Mais en même temps, vous parvenez à bien réduire vos dépenses énergétiques. La rénovation thermique globale se fait en plusieurs étapes. Une étude thermique semble indispensable pour bien évaluer la performance énergétique du logement. Il n’est pas toujours facile de repérer les performances énergétiques d’un bâtiment. Mais avec un bilan, vous devriez y voir plus clair. Le spécialiste peut se charger de réaliser gratuitement un devis pour vous, avant de procéder à la réalisation des travaux de rénovation. Le choix de l’isolant se fera en tenant compte de la résistance thermique de la demeure, ainsi que de l’énergie grise.

Quelles sont les aides possibles pour la rénovation thermique d’un bâtiment ?

Si vous voulez améliorer l’isolation de votre logement, diminuer votre facture de chauffage et bénéficier d’une chaudière plus performante, vous pourrez bénéficier d’aides. Le programme « Habiter mieux » par exemple est disponible depuis janvier. C’est un dispositif qui permet de réaliser des travaux urgents et/ou simples à moindre coût. Les travaux devront permettre de diminuer de façon significative les déperditions d’énergie de votre logement. Il y a également le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) qui peut être octroyé sans condition de ressources. Il s’agit d’une véritable aide fiscale. L’éco-PTZ (éco prêt à taux zéro) représente quant à elle un prêt bonifié par l’État. L’individu peut obtenir jusqu’à 30.000 euros maximum sans condition.

Parmi les autres aides possibles, on peut aussi parler du chèque énergie généralisé depuis janvier. Mais tout le monde n’y a pas droit. Il vous faudra donc bien vous renseigner.