Les parcs à découvrir lors d’un voyage au royaume des Incas

Le Pérou est une destination prisée des touristes pour ses vestiges historiques, ses monuments coloniaux et ses paysages variés. Cette contrée possède également des aires protégées où les voyageurs auront l’occasion de vivre des aventures mémorables. Parmi les havres de paix à explorer dans cette partie de l’Amérique latine, il y a la réserve nationale de Paracas. Ce site d’une superficie de 3 350 km² se situe dans la province de Pisco, près de la métropole de Paracas. Dans cette zone désertique, les routards peuvent admirer divers spécimens d’oiseaux tels que la sterne inca, le bec-en-ciseau noir, le cormoran de Gaimard, le condor des Andes et le goéland gris. Les vacanciers auront aussi la chance d’apercevoir des crabes fantômes, des lions de mer, des tortues luths, des otaries à fourrure australe et des lions marins. Par ailleurs, une escapade dans ce sanctuaire animalier est une opportunité pour les estivants de voir le géoglyphe du Chandelier de Paracas lors de leur circuit Pérou.

Manú, un parc remarquable du Pérou

Le parc national de Manú est une adresse à ne pas manquer durant un circuit au Pérou. Cette réserve de biosphère s’étendant sur près de 17 162 km² se trouve dans le sud-est du pays. Elle fait partie des forêts humides du Sud-Ouest de l’Amazonie et est classée en tant que patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette aire protégée est célèbre pour ses collpas, des falaises rocheuses où se rassemblent plusieurs perroquets à la recherche de nourritures. Dans cet endroit, les touristes sont invités à faire une randonnée en compagnie d’un guide local. Cette activité leur donnera l’occasion d’admirer de nombreux spécimens d’oiseaux, à l’instar de la spatule rosée, du coq-de-roche péruvien, du jabiru d’Amérique, de l’ara militaire et de la harpie féroce. Elle offrira également aux voyageurs la chance de photographier plusieurs mammifères menacés de disparition tels que l’ours à lunette, le tapir du Brésil, le cerf andin et la loutre géante. Mis à part la faune, les globe-trotters qui explorent cette jungle ont la possibilité de partir à la rencontre de différentes tribus indigènes, à l’exemple des Amarakaeri, des Yine, des Matsiguenka et des Nahua.

Pacaya-Samiria, un joyau écologique du Pérou

La réserve nationale Pacaya-Samiria est une vaste zone protégée d’une superficie de 20 800 km² située au nord du pays, dans la région de Loreto. Elle fut créée en 1982 pour conserver les écosystèmes typiques de la forêt basse de l’Amazonie péruvienne et sa diversité génétique. Elle est un immanquable lors de circuits au Pérou. Dans ce parc, les touristes sont invités à faire une promenade en bateau. Cette balade leur donnera la chance d’observer des caïmans noirs, des capybaras, des lamantins, des loutres géantes et des dauphins roses. Les routards peuvent également faire un trek dans cette étendue boisée. Cette randonnée leur permettra d’apercevoir différentes espèces de mammifères et d’oiseaux comme les toucans, les aras, les jaguars, les singes laineux et les chats sauvages. Par ailleurs, les globe-trotters qui s’aventurent dans cette jungle avec un guide local ont la possibilité de visiter de nombreux villages indigènes. À titre d’information, la période idéale pour explorer cette réserve est de juillet à décembre.