Sport & Loisirs

Faire du trek et de la randonnée dans les parcs nationaux de l’ouest Américain

Avec ses paysages d’une diversité extraordinaire, passant de plages au sable blond, à de lacs majestueux, des sources d’eau chaude aux dunes ou aux montagnes aux couleurs intenses, l’ouest Américain est sans conteste un paradis pour le randonneur. Ces activités se pratiquent très facilement dans les parcs nationaux.

Les possibilités qui s’offrent au randonneur sont elles aussi variées. Que ce soit pour une balade digestive après un bon repas, une randonnée à la journée, ou d’un trek plus ardu d’un bon mois, les chemins balisés ne manquent pas. Il existe de nombreuses manières de passer la nuit qui permettent de bien planifier son itinéraire et donc de prolonger sa randonnée dans de bonnes conditions de sécurité.

Pour une randonnée, une bonne carte ou un roadbook suffisent pour pouvoir découvrir les paysages enchanteurs des parcs de l’ouest Américain. Mais en règle générale, toutes les informations dont vous aurez besoin se trouvent dans les visitor’s center, centres qui se trouvent dans chaque parc, et qui disposent d’un personnel à votre écoute.

Avant de partir

Tout comme il est essentiel de ne pas oublier sa crème solaire ni son imodium lors d’un séjour en Egypte, l’ouest Américain est aussi une destination qui présente certaines spécificités lors de la préparation avant le départ.

Premièrement, assurez-vous d’avoir la condition physique adéquate. Un bon entrainement est nécessaire avant de se lancer. Si vous souffrez de vertige ou d’un mauvais état de santé en général, il est capital de choisir ses randonnés en fonction de ces limites.

Les chaussures que vous porterez ne doivent pas devenir un calvaire ! Prenez soin de « casser » vos chaussures avant le départ afin d’éviter les ampoules et la douleur lorsque vous serez (très) loin de la prochaine pharmacie. Pour se protéger de l’humidité, de bonnes chaussures en goretex sont indispensables. Des bâtons de randonnée peuvent eux aussi se révéler fort utiles.

Adoptez la technique des couches de vêtements ! La température et le taux d’humidité étant changeant, il faut pouvoir s’adapter. Les vêtements en fibre synthétiques vous protègeront de la pluie et du vent tout en permettant de sécher plus rapidement. Votre bon vieux pull de laine pourra être mis et enlevé au gré des variations de température, les sous-vêtements longs et bien chauds pourront vous réchauffer lors des soirées fraiches tout en restant d’une grande élégance. Un bonnet et des gants doivent évidemment être de la partie en fonction de la date choisie.

Pour les voyageurs internationaux, il est capital de bien connaitre les conditions d’entrée sur le territoire Américain. Pour certains, il faudra faire un visa, mais pour la grande majorité, il faudra compléter un formulaire en ligne appelé ESTA ainsi que d’un passeport biométrique ou à lecture optique (aussi appelé Delphine). Des questions diverses et variées vous seront posées, concernant vos dates de voyage mais aussi vos intentions lors de votre séjour. Ce dossier doit être complété 72 heures au plus tard avant le départ. Une fois ce dossier rempli, et les 14$ payés, n’oubliez pas de vérifier le statut ESTA afin de ne pas avoir de mauvaises surprises. Cela fait, prenez votre passeport, vos billets, et décollez vers le paradis de la randonnée.

Les 7 meilleures randonnées et treks à faire dans les parcs de l’ouest Américain

Grand Canyon

1. Bright Angel Trail (Grand Canyon)

Autant commencer par du lourd. Le Grand canyon est par définition un des endroits au monde où l’on a le souffle coupé par la splendeur des la vue. Alors, plongez ! Il existe de nombreuses possibilités de randonnées dans ce parc, mais notre choix se porte sur cette randonnée relativement accessible de 9 miles (environs 14km) qui vous permettra d’arriver jusqu’à Indian garden. Attention, le dénivelé est d’à peu près 1000 mètres.

Bryce Canyon

2. Queens garden et Navajo Loop (Bryce Canyon)

Là aussi, attention aux yeux. Vous allez passer par des paysages superbes dans ce parc national qui a été élu plus beau parc des USA : des canyons étroits, des cheminés de fée délicates, aux couleurs variés. Même si le chemin reste relativement court (4km), prévoyez assez de temps et d’eau pour pouvoir bien en profiter.

John Muir Trail

3. Le John Muir Trail

La John Muir Trail est un des sentiers de grande randonnée les plus sauvages des États-Unis. Traversant sur la longueur et au centre la Sierra Nevada, le sentier est à l’écart de toute civilisation. Sa grande majorité est situé dans des zones protégées afin d’être laissées au maximum à l’état sauvage. Long de 340km, ce chemin vous permettra de vous imprégner de la beauté et le calme de la Sierra Nevada, et même de faire trempette dans quelques sources d’eau chaude.

Yosemite

4. Upper Yosemite Falls (Yosemite)

La chute d’eau la plus haute d’Amérique du nord, rien que ça ! Evidemment, le chemin ne faisant que 5,5km de long, le dénivelé en est forcément moins facile :  822 mètres. Le jeu en vaut la chandelle, car de là-haut, la vue est tout simplement hors du commun avec la Yosemite Creek à vos pieds.

Angels Landing

5. Zion Narrows (Zion)

Situé dans l’état de l’Utah, le parc national de Zion permet avec cette randonnée longue de 25km (des versions plus courtes sont bien sûr possibles) de sortir littéralement des sentiers battus. En effet, ce n’est pas vraiment un chemin qui vous guidera mais des gorges. Vous passerez (souvent les pieds dans l’eau) par des canyons vertigineux, de gorges étroites et des émotions inoubliables.

Parc National des Arches

6. Le parc national de Arches

Une grande variété de randonnées vous attend ici. Que ce soit pour une petite demi-heure ou une bonne journée, les paysages sculptées par le vent et le sable sont d’une grande beauté. On pourrait citer Delicate Arch, Broken Arch, Devil’s Garden, Windows Arches, et the Fiery Furnace. Le mieux est encore de faire vous-même votre choix directement au visitor’s center.

Parc National de Yellowstone

7. Yellowstone

Le plus vieux des parcs nationaux Américain regorge de chemins de randonnée. Non seulement vous aurez accès à une faune et une flore extrêmement variée et riche, mais aussi à des paysages qui resteront gravés longtemps dans votre mémoire. Le choix des randonnées pourra comme d’habitude être discuté avec le ranger qui se trouve au visitor’s center. Citons tout de même le chemin de Lava Creek qui vous occupera la journée, ou bien le Bunsen Peak Trail, un poil plus court qui vous mènera au sommet du parc national et donc vous permettra d’avoir une belle vue sur le parc.

Les parcs nationaux de l’ouest Américain proposent donc des randonnées et des treks si variés dans le temps, la difficulté mais aussi dans les paysages, qu’il est difficile d’arrêter son choix. Le maitre mot reste donc : préparation. Que ce soit au niveau de la condition physique, du budget, du matériel, du choix de l’itinéraire ou des hébergements, consacrez-y assez de temps afin de pouvoir profiter pleinement de votre séjour.

Bon voyage !