Sport & Loisirs

3 choses à savoir sur la vente de l’OM

La vente du club phocéen a longtemps animé les débats ces derniers mois. C’est désormais chose faite. Cependant, outre l’engouement médiatique qu’a suscité la vente du club, qu’est-ce qu’il faut savoir sur la vente de l’olympique de Marseille ? Cet article détaille tout en 3 points.

vente-om

1. Qu’est-ce qui est à vendre ?

Ce que vend véritablement Margarita Louis Dreyfus, c’est son actif principal à savoir le centre de formation et d’entrainement de la commanderie. On a ensuite les biens immatériels comme la marque du club, la popularité, la réputation sulfureuse du club ou encore les compétences de ses salariés. On a en plus les joueurs sous contrat dont la valeur est aujourd’hui chiffrée à 121 millions d’euros, mais dont beaucoup seront libres en fin de saison. Il faut dire que le principal actif tangible de l’OM reste la commanderie. En effet, en mettant en place les compétences qui vont avec, ils pourront exploiter de manière optimale ce centre de formation. En revanche, le Vélodrome, stade mythique du club, reste la propriété de la ville. L’OM lui verse d’ailleurs un loyer annuel à hauteur de 4 millions d’euros. Le nouveau propriétaire devait toutefois tenter de renégocier le contrat.

2. Combien coûte l’OM ?

Dans ces conditions, il est presque impossible de fixer un prix exact. Toutes, l’OM n’est pas n’importe quel club. Si l’on sait que les Qataris avaient déboursé environ 50 millions d’euros pour reprendre le Paris Saint-Germain puis 25 millions d’euros pour éponger toutes les dettes du club, le club phocéen dépasse largement les 100 millions d’euros. Cependant, les chiffres révélés font état de 45 millions d’euros, plus 10 millions pour rembourser le prêt de la commanderie. À noter qu’une offre de 200 millions d’euros en provenance de Dubaï avait déjà été rejetée en 2008. Ceci coïncidait avec la période faste de l’OM.

3. Quels étaient les repreneurs pressentis ?

Durant plusieurs mois, http://xaviergiocanti.fr/ avait été pressenti pour reprendre le club phocéen. Le compagnon de Christine Lagarde est un proche de Margarita Louis Dreyfus et un homme d’affaires influent à Marseille. Nous avons aussi Pablo Dana et Bernard Tapie qui ont tous deux démenti les rumeurs qui leur attribuaient le rachat du club phocéen. C’est finalement Frank McCourt, un investisseur américain qui a pris les rênes du club il y a à peine quelques mois. En ce moment, il est en train de mettre en place sa stratégie de développement.