Quelle assurance maladie choisir auto-entrepreneur
Santé

Quelle assurance maladie choisir auto-entrepreneur ?

L’assurance maladie joue un rôle essentiel d’autant plus qu’elle apporte un niveau de protection important aux bénéficiaires. Si l’espérance de vie des populations a considérablement évolué en France, c’est surtout grâce à son système de santé. L’assurance maladie est une préoccupation majeure chez les travailleurs. Même s’il existe aujourd’hui plusieurs catégories de travailleurs, les indépendants sont soumis à une même prise en charge que les salariés.

C’est quoi l’assurance maladie

Gérée par la CNAM (Caisse Nationale d’Assurance Maladie), cette assurance concerne les accidents de travail et les autres branches de maladie. Ce service repose sur les principes de solidarité, légalité et de la qualité des soins fournis. Tous les salariés et travailleurs indépendants ou auto-entrepreneurs, ont le droit de bénéficier des soins de qualité de manière équitable indépendamment de leur genre. L’objectif principal de cette assurance est de protéger les citoyens aussi bien dans leur vie personnelle que dans leur vie professionnelle.

A lire également : La santé buccale

Ce qu’il faut savoir sur l’assurance maladie pour auto-entrepreneur

Depuis 2018, le régime social des indépendants a été substitué par la sécurité social des indépendants (SSI) qui fonctionne sous le régime général. Ce changement visait l’affiliation des travailleurs indépendants ou auto-entrepreneurs au régime général. Les auto-entrepreneurs sont donc couverts au sein du Régime général de la sécurité sociale. Ils bénéficient de ce fait de la même couverture que les autres travailleurs indépendants. Ils ont le droit à l’hospitalisation, médicaments, aux soins etc. ils peuvent également obtenir des allocations en cas de paternité ou de maternité. Il s’agit d’une indemnité journalière d’interruption de son activité et d’une allocation forfaitaire de repos maternel pour les femmes. Vous dépendez de ce fait de la caisse primaire d’assurance maladie la plus proche de votre lieu d’habitation. Pour ceux des travailleurs indépendants qui étaient employés avant comme salarié,  il est possible de garder le même organisme d’affiliation. Les auto-entrepreneurs peuvent donc cotiser dans la CPAM ou à la SSI.

assurance maladie auto-entrepreneur

A lire aussi : Le contrôle médical de l’employeur : une solution contre les salariés fraudeurs

En cas de maladie ou d’accident de travail, le travaillant indépendant bénéficie d’indemnités journalières. Toutefois, certaines conditions doivent être remplies par ce dernier avant d’espérer profiter de ses avantages. L’auto-entrepreneur doit impérativement être enregistré à la SSI depuis un an minimum, payer régulièrement ses cotisations, avoir un revenu annuel minimum de 3 919,20 euros. Vous devez clairement faire la différence entre votre capital et le revenu annuel. Un abattement fiscal forfaitaire est d’ailleurs appliqué sur le chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur selon qu’ils exercent une activité artisanale, commerciale ou une autre activité non-réglementée.

Dans quelles conditions l’auto-entrepreneur n’a-t-il pas droit aux indemnités ?

Tous les auto-entrepreneurs ayant créés leurs entreprises après le 1er janvier 2018, ne peuvent pas bénéficier d’une indemnité journalière s’ils se trouvent dans une situation d’arrêt d’activité pour maladie ou accident, surtout lorsqu’ils exercent une activité règlementée. Toutefois, les travailleurs indépendants exerçant une profession non réglementée ont la possibilité de choisir les règles générales de protection sociale avant décembre 2022.

L’assurance maladie est indispensable pour tous les travailleurs. En fonction de votre statut de travailleur, vous serez soumis à une sécurité sociale capable de répondre à vos besoins offrant un niveau de protection nécessaire en cas d’arrêt de travail.