Les différences entre microcrédit personnel et microcrédit professionnel

Le microcrédit est indiqué pour les personnes dont les capacités de remboursement sont considérées comme insuffisantes par le système bancaire. En fonction de son usage, il peut être personnel ou professionnel. Quelles sont les différences entre ces deux types de financements ? Découvrez-en plus !

Objectifs et bénéficiaires : distinguer l’usage personnel de l’investissement professionnel

Apparu en 2005, le microcrédit personnel a été créé pour permettre à l’emprunteur de donner vie à un projet destiné à améliorer sa situation. Cela concerne aussi bien son insertion sociale que son insertion professionnelle et sa mobilité.

A découvrir également : Tous les salariés ont-ils droit à des congés payés ?

De ce fait, ce crédit peut être utilisé pour l’achat d’un véhicule, le permis de conduire ou encore des dépenses ponctuelles. Il se distingue néanmoins du crédit à la consommation, puisqu’il ne peut servir au remboursement d’une dette ou au règlement des charges courantes. Le microcrédit professionnel quant à lui est disponible depuis 1988. Il a été mis en place pour favoriser la création ou la reprise d’entreprises de moins de 3 salariés. Il est aussi destiné au financement locatif de l’équipement des organismes ayant un accès limité au prêt bancaire.

Personnel ou professionnel, vous pouvez demander un microcrédit immédiat pour obtenir des fonds en peu de temps. Pour cela, vous devez passer par les organismes de crédit en ligne et demander un microcrédit sans justificatif.

A voir aussi : Les avantages de faire une formation dans le domaine de la transition écologique

Quelles différences entre le microcrédit personnel et le microcrédit professionnel

Condition d’attribution et critères d’éligibilité des microcrédits personnels et professionnels

Les microcrédits personnel et professionnel sont spécialement prévus pour les personnes à faibles revenus, n’ayant pas accès au financement bancaire classique. Mais en réalité, ils sont accessibles à tous sans condition de revenu. Il existe néanmoins un critère pour y accéder : avoir un projet se rapportant à une insertion personnelle ou professionnelle.

Vous pouvez obtenir un microcrédit personnel en vous adressant à un réseau d’accompagnement comme Pôle Emploi, la Croix Rouge ou les Restos du cœur. Pour le microcrédit professionnel, vous pouvez vous tourner vers :

  • La chambre de commerce ou des métiers,
  • Les associations autorisées par le code monétaire à octroyer des microcrédits,
  • Les organismes spécialisés dans le financement et la création d’entreprise.

Dans les deux cas, votre dossier sera étudié et ensuite transmis à un établissement agréé par la FCS (Fonds de Cohésion Sociale) si vous êtes éligible.

Les différences au niveau des taux d’intérêt et des modalités de remboursement

La somme accordée pour un microcrédit personnel est généralement comprise entre 300 et 8000 euros. Il s’agit d’un prêt à taux réduit en partie couvert par l’État, une garantie pouvant atteindre 80%. Le taux d’intérêt de ce crédit est souvent compris entre 1,5 et 4 % sans inclure les frais de dossier. Pour ce qui est de la durée de remboursement, elle va de 6 mois à 7 ans. Il est possible de rembourser un microcrédit personnel par anticipation.

Dans le cadre d’un microcrédit professionnel, vous pouvez obtenir un financement maximum de 12 000 euros. Le taux d’intérêt est librement fixé par le prêteur. Par exemple, il est à 5,90 % chez Créa-Sol et 9,87 % chez L’ADIE. La durée de remboursement est de 6 mois à 5 ans et vous pouvez dans ce cas aussi rembourser par anticipation.

Vous pouvez désormais faire la distinction entre le microcrédit personnel et professionnel. Quel que soit le crédit auquel vous vous intéressez, prenez le temps de comparer les diverses offres pour souscrire le contrat le plus avantageux. Avec les comparateurs en ligne, vous pouvez accéder aux propositions les plus intéressantes en quelques minutes.

Articles similaires