Actualité

Faune et flore : quelle différence ?

La faune et la flore sont deux éléments bien distincts. En biologie, la distinction est faite entre l’étude de la vie des plantes et l’étude de la vie animale. Nous allons développer pour vous les notions de faune et de flore, afin de vous aider à ne plus les confondre. Bonne lecture !

Topo général sur la faune et la flore

La faune et la flore font globalement partie du biote, qui désigne toute forme de vie complète. Ce biote comprend les formes de vie animale et les formes de vie végétale. La science classifie distinctement faune et flore pour la simple raison que la communauté biologique nécessite cette distinction.

A lire également : Comment se raser avant épilation laser ?

Faune et flore évoluent tous deux au sein d’écosystèmes distincts, qui permettent une interaction entre elles. La flore interagit avec la faune et inversement. L’un sert de nourriture ou d’environnement de vie à l’autre, dans un cycle incessant : le cycle de la vie.

Ainsi, la flore et la faune font tous deux partie du Vivant, autrement appelé la catégorie des eucaryotes, avec ses spécificités. Flore et faune contribuent grandement à l’équilibre des écosystèmes par un système de cycle et de renouvellement éternel. Rien ne perd, tout se transforme et se crée à nouveau.

A lire également : Quand offrir un bracelet à un homme ?

Une forme de vie qui disparaît participe à l’apparition d’une autre forme de vie, et inversement, dans un roulement incessant entre faune et flore.

La faune : définition

La faune fait référence à toutes forme de vie animale existante ou ayant existé sur la planète Terre. La faune est étudiée toutes régions et zones géographiques confondues. Aujourd’hui, la faune évolue au sein d’écosystèmes bien particuliers, dans des climats favorables à leur développement, ce qui est d’ailleurs un point commun majeur avec la flore.

La faune comprend toutes les espèces d’insectes, d’animaux, d’oiseaux recensés jusqu’à présent.

La faune est étudiée en fonction de la présence de tel ou tel animal dans telle ou telle zone géographique. Le terme faune vient d’ailleurs du système de classification des espèces, mis au point par un zoologiste suédois du nom de Carl Von Linné.

Les différents types de faune

Aujourd’hui, on classifie la faune en sous-catégories qui sont la microfaune, la megafaune, la mésofaune, l’avifaune, la piscifaune et la cryofaune.

La mégafaune comprend tous les gros animaux vivant sur Terre. La microfaune comprend les plus petits animaux ainsi que les micro-organismes.

La mésofaune comprend les animaux invertébrés et tous les animaux vivant dans le sol.

Toutes les espèces d’oiseaux sont regroupées au sein de l’avifaune, tandis que les espèces de poissons sont regroupées au sein de la piscifaune.

Enfin, les animaux vivant près de la glace et notamment dans les régions polaires font partie de la cryofaune.

La flore : définition

Ce que l’on appelle flore correspond à toutes les plantes et à la végétation qui existe ou a existé sur la planète Terre. Les formes de vie végétale telles que les prairies, les forets, les arbres, les plantes, les fleurs sont assimilées à la flore au sein d’un écosystème animé par ces mêmes espèces .

La flore est étudiée sur des zones géographiques bien précises et classifiée selon les habitats, les descriptions, les distributions géographiques, les périodes de floraison, le climat, etc.

Parmi la flore, on distingue aussi les temps de reproduction des plantes et les nombreuses familles auxquelles elles appartiennent, ou encore le nombre de chromosomes de chaque espèce.

Aujourd’hui, on peut s’avancer à dire que sans la flore, rien ne survivrait sur Terre. Les plantes sont des ressources inestimables et servent de matière première à l’alimentation des êtres vivants, qu’ils soient humains ou animaux.

Les plantes servent aussi à la fabrication de nombreux médicaments, et participent activement à l’équilibre de l’écosystème en provoquant les pluies ou encore en protégeant les sols d’une érosion trop rapide.

Les différents types de flores

La flore comprend de nombreuses sous-catégories, dont la flore horticole, la flore indigène (ou endémique) ou encore la flore des mauvaises herbes.

La flore horticole est la flore qui est ouvertement cultivée par l’être humain. La flore indigène est l’autre nom donné à la flore endémique, c’est à dire particulière à certaines zones géographiques, de manière naturelle et non forcée (pas d’introduction d’espèces).

La flore des mauvaises herbes comprend toutes les espèces de plantes qui ne sont pas souhaitées par l’être humain. Ce classement est nécessairement subjectif et invite à la réflexion.

On dénombre 400 000 espèces de plantes identifiées, et on estime à 10 % le restant de la flore à découvrir sur terre. Des découvertes majeures sont régulièrement faites dans des endroits reculés : de quoi s’émerveiller !

Points communs entre flore et faune

La flore est essentielle au bon fonctionnement de la planète, tout comme la faune. Il existe de nombreux points communes entre faune et flore ; en voici quelques-uns, les plus évidents :

  • Faune et flore respirent l’air
  • La faune et la flore sont des formes de vie
  • La faune et la flore ont tous les deux la capacité de reproduction
  • La faune et la flore sont composées de cellules. Ces cellules sont soit animales, soit végétales
  • La faune et la flore ne peuvent se développer que par certains stimuli, qui les font grandir et accomplir leur cycle de vie
  • La faune et la flore sont en échange constant avec leur environnement et l’écosystème qui les voit apparaître et disparaître
  • Ces échanges se font, pour la faune et la flore, de manière différente
  • La notion de prédation est présente dans la flore et dans la faune, à échelles différentes

Par exemple, il sera intéressant d’étudier, sur un lieu précis, les interactions entre faune et flore, ainsi que toutes les possibilités, les impossibilités ou encore les hypothèses. La communauté scientifique est fascinée par la faune et la flore.

Différences entre flore et faune

La faune et la flore comportent bien des différences. Au-delà de la simple dualité plante / animal, voici quelques points de différence à retenir entre faune et flore :

  • La flore désigne toute végétation naturelle (y compris, plantes, champignons, algues)
  • La faune désigne uniquement la vie animale
  • Ces deux notions ne sont pas étudiées dans les mêmes disciplines : vous avez la zoologie et la botanique pour différencier les études de ces spécificités
  • La flore est en mesure de se nourrir grâce à la lumière et au soleil, en fabriquant sa nourriture. La faune, elle, est le consommateur et dépend directement de la présence de la flore.
  • Flore et faune sont interdépendants, mais pas exclusivement
  • La flore est apparue bien avant la faune : c’est d’ailleurs la première forme de vie sur terre
  • La flore n’est pas censée être mobile : elle est ancrée quelque part, alors que la faune est mobile par nature
  • Au niveau cellulaire, la cellule végétale présente une paroi cellulaire et le chloroplaste. La cellule animale n’a pas de paroi cellulaire mais présente des mitochondries à la place du chloroplaste

Le monde est généralement mu par toutes ces formes de vie. La différence est aussi la richesse d’un écosystème, et sa variété est d’autant plus étudiée dans les endroits reculés de la Terre. L’eau, l’environnement, la région, le climat dans le monde ou bien tout simplement en France sont des facteurs de présence ou d’absence de vie qu’il est fascinant d’étudier.

Les populations de végétaux et d’animaux sont régulièrement répertoriés par les zoologistes et les biologistes. Avec les évolutions du climat et des écosystèmes, l’environnement change et certaines espèces disparaissent. D’autres sont menacées, que ce soit au niveau végétal ou animal.

La biodiversité est l’un des défis majeurs du XXIe siècle, qui tente de protéger ce qu’il reste à protéger. Pour certains écologistes, la faune et la flore sont victimes du point de non-retour atteint par l’être humain dans son exploitation des ressources de la planète.

L’étude de la faune et de la flore continue de nous montrer, à terme, les conséquences de la présence humaine sur Terre, ainsi que les actions possibles en faveur de la biodiversité.