Finance

Comment payer moins d’impôts ?

Pour tous ceux souhaitant diminuer leurs impôts, il existe plusieurs options envisageables en fonction de votre ménage, la déduction fiscale se choisit en fonction de votre profil.

Un ménage avec des enfants dispose de plusieurs possibilités pour diminuer son impôt grâce notamment à la défiscalisation de la garde d’enfants. Si vos enfants sont majeurs, vous pouvez continuer à les déclarer sur votre feuille d’imposition pour garder la demi-part par enfant. Toutefois si vos enfants perçoivent un revenu, il faut penser à le déclarer. Il faut calculer pour être sûr que ce soit plus avantageux pour vous.

Si vous êtes célibataire et vivez seul (donc pas de concubinage) et si vous avez un enfant à charge, renseignez-vous sur la demi-part.

Si vous vous êtes mariés ou pacsés, il peut être intéressant de faire des simulations pour connaître les déclarations les plus avantageuses pour vous : devriez-vous faire une déclaration commune ou séparée ?

Pour les ménages sans enfant, il faudra investir dans l’immobilier ou déclarer au mieux les frais réels pour défiscaliser.

De nombreux frais peuvent être déduits si vous travaillez à domicile, si vous êtes en formation ou même si vous êtes au chômage. Il s’agit de faire votre calcul et de comparer aux 10% appliqués par défaut.

L’impôt sur l’immobilier

Pour l’immobilier, la loi Pinel permet de réduire son impôt en investissant dans la construction ou la réhabilitation. Rénover son habitation peut également offrir un crédit d’impôts intéressant et des économies d’énergie sur le long terme. Il existe également des placements financiers intéressants pour payer moins d’impôts à l’image du PERP.

D’autres astuces existent pour payer moins : bénévoles d’une association, et les frais liés à cette activité peuvent être déductibles : ceci étant considéré comme des dons envers ces associations.

Si vous employez une personne chez vous pour le ménage, le jardin ou autre comme des cours de soutien scolaire pour votre enfant vous pouvez déduire jusqu’à 50% des frais engagés : toutefois, il faut vous renseigner en amont car cela dépend de la nature de l’emploi.

Si vous êtes propriétaire et louez votre logement, cela peut différer selon qu’il s’agisse d’une location vide ou meublée. Vous pouvez prendre note que la déduction d’impôts peut aussi s’effectuer sur les intérêts d’emprunt ainsi que sur les frais de banque liés à cet investissement immobilier.

Dans la déduction de l’impôt n’oubliez pas aussi que certains de vos achats écologiques tels que l’achat d’un véhicule qui ne pollue pas peut vous être utile dans ce cas. Si vous prévoyez par exemple l’achat d’un véhicule électrique par exemple, cela peut être déduit de vos impôts on parle alors de bonus écologique.

Dans la même idée, vos travaux pour améliorer la consommation énergétique de votre domicile permettent une déduction. Assurez-vous avant d’entamer vos travaux que l’entreprise soit certifiée RGE ce qui signifie « Reconnu Garant de l’Environnement ». L’octroi de la déduction fiscale correspond à 30% du montant engagé. Avec des limites à 8000 euros pour personne seule et 16 000 pour un couple. Tout cela entre dans les mesures établies par le gouvernement pour les dépenses de rénovation énergétique.

Bien calculer vos frais réels pour moins payer

Déclarer ses frais réels peut être une opportunité pour diminuer votre impôt puisqu’il existe une multitude de frais pouvant être déclarés en parallèle des frais kilométriques et des repas.

Bien déduire vos frais réels pour une activité à domicile

Il est possible de déduire des frais liés au local si vous travaillez à votre domicile notamment si vous êtes professeur, journaliste, musicien et même vendeur (VRP).

Pour calculer la déduction fiscale à laquelle vous pouvez prétendre, il faut calculer le pourcentage de votre maison destiné à votre activité. Suite au pourcentage calculé, il faut comptabiliser tous les frais liés au local: taxe d’habitation, taxe foncière, les charges courantes, le loyer et les charges de copropriété. Pour continuer dans la déduction des charges, le matériel et les fournitures peuvent également être déduits dans une limite de 500€ par an.

Des déductions de frais réels au service de la formation et des demandeurs d’emploi

Les personnes en recherche d’emploi ne sont pas forcément soumises à l’impôt sur le revenu mais il ne faut pas qu’elles négligent leurs frais réels. Déclarer ses frais peut vous permettre de payer une taxe d’habitation réduite, taxe foncière et toucher en fonction de vos revenus des aides complémentaires comme le RSA ou les allocations logement. On peut donc déclarer pour un demandeur d’emploi : les impressions du curriculum vitae, le forfait téléphonique ainsi que les indemnités kilométriques.

Pour les personnes en formation, il est possible de déduire les frais de formation du CNED par exemple, les frais d’impression ainsi que les frais de déplacement.

Avant de faire votre déclaration d’impôts, faites un état des lieux de tous vos frais réels pour ne pas manquer une opportunité de déduction supplémentaire.

Qu’il s’agisse de vos achats, de vos travaux, de votre activité bénévole ou de votre travail, beaucoup de points sont à noter pour la déduction d’impôts.