Cérémonie de crémation : à quoi faut-il penser ?

La cérémonie de crémation requiert une organisation méticuleuse ainsi qu’une attention soutenue à divers détails essentiels. Cette pratique, de plus en plus courante et appréciée pour sa simplicité, demeure toutefois un processus complexe, suscitant beaucoup d’interrogations. De la préparation du défunt jusqu’à l’étape de la dispersion des cendres en passant par le choix de l’urne, nombreux sont les aspects à considérer.

Le choix de la cérémonie pour une crémation

Le choix de la cérémonie pour une crémation est une décision importante qui doit être prise avec soin et respect.

A voir aussi : Comment servir le vin rouge dans un verre ?

Nature et lieu de la cérémonie

Vous pouvez opter pour une cérémonie traditionnelle (lectures, prières ou discours) ou contemporaine avec des témoignages personnels ou des chansons préférées du défunt. Quelle que soit celle que vous sélectionnez, l’important est de créer un espace où chaque participant peut exprimer ses émotions, partager ses souvenirs et faire son deuil.

Le choix du lieu de la cérémonie est également déterminant. Comme le disent les professionnels de la société Le Choix Funéraire, les crématoriums possèdent en général une salle pour accueillir tout le monde, mais d’autres alternatives sont envisageables. Il peut s’agir d’un endroit qui avait une signification particulière pour le défunt comme un parc ou une plage.

A lire également : Comment ça se passe pour le congé parental ?

Organisation et coût de la cérémonie

L’organisation peut prendre en compte la désignation d’un maître de cérémonie qui guidera le déroulement des événements et la sélection des intervenants qui partageront leurs souvenirs du défunt. De plus, il faut prévoir le coût de la location du lieu, des services funéraires et éventuellement des frais supplémentaires liés à la dispersion ou au dépôt des cendres.

cérémonie de crémation

Que faire des cendres ?

Voici quelques options possibles pour le traitement des cendres après une crémation.

Conserver les cendres dans une urne

Les cendres peuvent être conservées dans une urne funéraire et garder à domicile. Elles peuvent être aussi placées dans un columbarium. Il s’agit d’un lieu spécialement conçu pour l’entreposage des urnes. Cette dernière peut être choisie en fonction de critères esthétiques, symboliques ou affectifs et elle permet de garder une trace physique du défunt à proximité.

Dispersion des cendres

Elle peut avoir lieu dans un jardin du souvenir, un espace dédié à cet effet, dans un cimetière. Les cendres peuvent également être dispersées en pleine nature, à condition de respecter la législation en vigueur. Certains choisissent un endroit qui avait une signification particulière pour le défunt, comme une forêt, une montagne ou un cours d’eau. Cette option permet de rendre un dernier hommage à la personne disparue en la réintégrant à la nature.

Inhumation des cendres

Les cendres peuvent être enterrées dans un cimetière, dans un caveau familial ou dans une tombe individuelle. Cette option offre un lieu de recueillement pour la famille et les proches, et permet de respecter certaines traditions religieuses ou culturelles.

Une option plus moderne et personnelle consiste à intégrer une petite quantité de cendres dans un bijou funéraire. Il peut s’agir d’un pendentif, d’une bague ou d’un bracelet. Ce bijou aide à garder une part du défunt près de soi en permanence, créant ainsi un lien intime.

Récifs coralliens

Pour ceux qui souhaitent un geste écologique, il existe des services qui transforment les cendres en récifs coralliens. Celles-ci sont mélangées à un matériau de construction écologique pour fabriquer une structure qui est ensuite immergée en mer. Cela contribue à la préservation des écosystèmes marins et crée un lieu de recueillement.

Articles similaires