Maison

Jardiner avec la lune : pourquoi, comment, quand ?

On a tous entendu parler du calendrier lunaire et du jardinage avec la lune. Mais qu’en-est-il ? La lune influence-t-elle vraiment la nature et les cultures ? Et si tel est le cas, de quelle manière ? Comment et quand jardiner au mieux avec la lune et ses influences ? On vous dit tout dans notre article dédié au jardinage avec la lune. 

A découvrir également : Comment choisir son alarme pour la maison ?

Qu’est-ce que le calendrier lunaire ?

Le calendrier lunaire est un calendrier mis au point en fonction du rythme de la lune. Cet agenda, mis en regard avec les travaux du jardin et du potager, propose tout simplement de tenir compte des saisons, des phases et du mouvement de la lune.

Aujourd’hui, le calendrier lunaire est assez controversé, car tous ne sont pas d’accord sur l’influence de la lune sur la nature et notamment sur les plantations et le jardinage. S’il est avéré que la lune a bel et bien une influence sur les marées, les avis divergent au sujet du jardinage.

A lire également : 5 bonnes raisons de partir étudier à l’étranger

Il se dit donc, parmi les amoureux du jardinage avec le rythme lunaire, que la lune aurait le pouvoir de favoriser la croissance des plantations.

La lune et son influence sur la Terre

Il a été scientifiquement prouvé que la lune exerce une forte influence sur la Terre. Les marées que l’on observe en sont la preuve la plus évidente. Mais de quoi s’agit-il ? 

En fait, la force gravitationnelle de la lune a un effet non négligeable sur l’eau. Elle déplace des milliards de mètres cube d’eau, sous son influence. Le postulat est alors simple pour toutes les plantations et les végétaux : les végétaux sont constitués de 80 % d’eau. Ceci invite fortement à penser que la lune, son mouvement, son rythme et ses phases pourraient avoir une grande influence sur les plantations.

Par ailleurs, cette influence, selon les défenseurs du calendrier lunaire, serait fortement bénéfique aux plantations, en fonction de ce que l’on fait du rythme et des phases lunaires. La croissance des plantes peut en effet être boostée, si l’on choisit le bon moment de plantation au jardin ou au potager.

La lune influence la nature et notamment les marées, ce qui a été prouvé scientifiquement. Cela dit, aucune preuve n’a pu jusqu’alors être apportée concernant l’effet et les actions de la lune sur les plantations. Aujourd’hui, la grande majorité des horticulteurs et des agriculteurs ne tiennent pas compte de l’influence de la lune dans leur mode de culture.

Les plantations hors calendrier lunaire

Les plantations ont une croissance qui peut tout à fait être viable, mais dû à l’action de nombreux apports (intrants phytosanitaires). Là où le calendrier lunaire pourrait jouer, semble-t-il, serait dans la possibilité de mieux respecter le rythme de la terre, des saisons, ainsi que le Vivant, de manière générale.

En effet les produits phytosanitaires ont une influence assez néfaste sur les écosystèmes qui entourent les cultures intensives. Des espèces de végétaux mais aussi d’animaux souffrent de la réduction programmée de la biodiversité au profit de cultures uniques et non respectueuses de la nature et de son cycle.

En quoi la Lune Influence-t-elle la nature ?

La lune influencerait de manière déterminante la croissance et le développement des plantes. Il se dit qu’en suivant le calendrier lunaire, les récoltes pourraient être meilleures. Ainsi, le moment de la plantation serait déterminant pour la vigueur et le bon développement des plantes.

La lune aurait le pouvoir d’influencer l’axe de rotation de la Terre et d’avoir une incidence sur le rythme de celle-ci, par effet de frottement. Plus que jamais, il serait d’actualité de se demander en quoi la lune influencerait les développement des végétaux et tous les travaux du jardin. Ces théories sont décriées par certains, malgré leur application depuis des millénaires.

Aujourd’hui, rien d’officiel n’a donc été établi entre l’action de la lune et les résultats au potager et sur les végétaux. Une seule chose reste sûre : le mouvement impulsé par les passionnés de biodynamie et de permaculture est bénéfique pour la Terre et le vivant. En effet, à partir du moment où ces théories et ces pratiques encouragent la protection de la biodiversité, l’absence d’utilisation d’intrants et autres produits phytosanitaires, alors ils ne peuvent être totalement rejetés.

Plus que jamais, les êtres humains ont besoin de réapprendre de la nature, à travers des pratiques de culture non destructives et non intensives.

Lune : une action sur nous, les êtres humains ?

Lorsque l’on parle de la lune, on parle aussi souvent de son action sur notre propre psychê. Humeur, sommeil, cheveux, ongles, etc. Ne peut-on pas dire qu’il y a un fond de vérité dans toute croyance ?

Aujourd’hui, nombreuses sont les personnes qui se considèrent en totale symbiose avec les mouvements lunaires. En se plaçant à l’écoute du rythme de ce satellite bien mystérieux, certaines femmes arrivent même à mieux gérer leur vie, en rapport avec leur cycle menstruel.

Cela peut parfois avoir des applications aussi simples que décider de ne pas prendre de rendez-vous avec tel ou tel client en phase de plein lune ou de nouvelle lune !

Mais si l’être humain peut être si sensible à la lune et si les marées – c’est prouvé scientifiquement – sont aussi fortement guidées par la lune, alors qu’en est-il des végétaux ? Le calendrier lunaire mérite toute notre attention. Que l’on y croie ou pas, un jardin entretenu sur un rythme naturel, sans pesticides, est l’action la plus bienveillante que l’on puisse faire pour honorer la nature et ce qu’elle nous offre.

Lune : une action sur les plantes ?

Au potager, concrètement, il serait intéressant de suivre le calendrier lunaire afin d’améliorer ses récoltes. Il ne s’agirait pas que de la plantation en soi, mais aussi des moments clés du potager : semer, planter, repiquer, tailler, bouturer, récolter

Le jardinier deviendrait alors un véritable ouvrier de la terre dans le respect des cycles de la lune. Ceci correspondrait au mouvement ascendant et au mouvement descendant de la lune. Tout bon jardinier au fait des rythmes de la lune devrait aussi tenir compte de la traversée de la lune sur le plan de l’écliptique, ce que l’on appelle les nœuds lunaires.

Le passage de la lune devant les constellations du Zodiaque jouerait lui aussi un rôle prépondérant dans la bonne croissance et le bon déroulé des cultures.

Mais faut-il ou non jardiner en tant compte de ces rythmes et de ces cycles ? Le satellite naturel qu’est la lune intrigue à la fois la presse grand public et toute la sphère Internet. A-t-elle réellement une influence sur les végétaux, lorsqu’il s’agit de semer, tailler, repiquer, bouturer, récolter…? 

Lune et permaculture

De manière générale, en permaculture, les mouvements et les phases lunaires sont pris en compte pour déterminer le meilleur moment des gestes du jardinier.

Le calendrier lunaire reste complexe à comprendre mais peut offrir de nombreuses pistes alternatives de culture, plus respectueuses de la terre et du vivant, de la biodiversité, des écosystèmes et des espèces. On parle notamment de plus en plus de calendrier lunaire depuis l’avènement de la permaculture et de la biodynamie.

La permaculture est un mode de jardinage qui est ancestral et qui se base en partie sur les effets de la lune sur les cultures. Si ce mode de culture a été délaissé un temps, il revient en force parmi les citoyens, notamment avec les polémiques autour de la gestion environnementale.

Le calendrier lunaire : c’est quoi ?

Les sociétés modernes ont encouragé les cultures intensives et les défenseurs de la biodynamie, de la permaculture et du respect des rythmes lunaires souhaitent que les pratiques évoluent à grande échelle.

Cela dit, le calendrier lunaire reste encore une pratique en marge mais active au sein de quelques groupes de personnes passionnées. Le jardinier du dimanche va volontiers se consacrer à sa passion qui est de planter en fonction de la lune.

En pratique, jardiner avec la lune est quelque chose qui se fait depuis l’Antiquité. Certaines actions à mener au jardin et au potager seraient optimisées si l’on tient compte de la lune. Le rythme biologique de la terre et des espèce est pris en compte.

Pourquoi jardiner avec la lune ?

Ce qui fait que de plus en plus de personnes se tournent vers le jardinage avec la lune est la volonté d’obtenir le meilleur de son jardin sans utiliser d’intrants et autres produits phytosanitaires qui sont de plus en plus reconnus pour leurs effets néfastes sur la santé.

La lune peut avoir les bienfaits suivants sur le jardin, puisqu’elle influence la rotation de la terre :

  • Augmenter la résistance des plantes
  • Accroître la germination et la croissance des plantes
  • Avoir une récolte plus abondante
  • Redonner de la saveur à ses végétaux

La raison pour laquelle il est intéressant de se pencher sur le rythme lunaire réside aussi dans le fait de retrouver du sens à ce que l’on fait. Dans chaque chose, dans le respect du vivant, il y a un sens. Les rythmes effrénés et la course à la surconsommation ont entraîné des élans de surproduction qui ont radicalement modifié les modes de culture et de vie.

Parce que la société s’est industrialisée et a permis le progrès dans de nombreux domaines, celui de la culture aussi a été impacté. À la demande, il “fallait” répondre à une offre toujours plus importante, toujours plus diversifiée, au dépens des rythmes naturels du sol et des écosystèmes. Mais y avait-il réellement urgence ?

Le sentiment actuel des personnes qui pratiquent le jardinage avec la lune est qu’il est temps d’agir pour préserver la planète à notre niveau, en reprenant de bonnes habitudes de jardinage. Ces pratiques de jardinage avec la lune permettent aussi de se rapprocher de cultures ancestrales où prendre le temps était une qualité.

La symbiose créée par le respect des rythmes naturels permettait de reconnecter avec des valeurs, du sens, un rythme plus sains.

La lune et les saisons

Aujourd’hui, jardiner avec la lune est une mouvance mais aussi un engagement de la part de nombreux jardiniers et maraîchers. 

De fait, la lune permet d’avoir des saisons équilibrées et de stabiliser la Terre en ralentissant sa rotation. La lune, avec ses phases, aurait une influence sur la croissance externe des plantes.

On voit d’ailleurs cette philosophie se développer avec le mouvement de la slow life, qui va de pair avec la slow food… et bientôt le slow gardening ? Alors, cela vaut-il vraiment le coup de se pencher sur le calendrier lunaire et de tester des méthodes de culture plus saines ? Au-delà des théories et des débats, le mieux est encore d’essayer de jardiner avec la lune.

La lune et les signes du Zodiaque

On dit aussi qu’il est important de jardiner avec la Lune pour tenir compte des signes du Zodiaque. Ainsi :

  • Les signes de Terre seraient bénéfiques aux racines (betteraves, carottes, radis, etc.)
  • Les signes d’Eau seraient bénéfiques aux feuilles (salades, choux, etc.)
  • Les signes d’Air seraient favorables aux fleurs 
  • Les signes de Feu seraient favorables aux fruits et aux graines (mais aussi les aubergines, tomates, courgettes)

Les signes de Terre sont : Capricorne, Taureau, Vierge
Les signes d’Eau sont : Poissons, Cancer, Scorpion
Les signes d’Air sont : Balance, Gémeaux, Verseau
Les signes de Feu sont : Sagittaire, Bélier, Lion

Le calendrier lunaire est aujourd’hui assez précis et guide les jardiniers vers leur transition de jardinage avec la Lune.

Quand jardiner avec la lune ?

C’est LA question la plus importante, en réalité ! À partir du moment où vous décidez de jardiner avec la lune, tout votre espace de jardinage et toute votre organisation s’en trouveront changés.

Il est conseillé de jardiner avec la lune en tenant compte des phases de lune montante (ascendante), descendante, croissante et décroissante.

Les phases de lune montante (ou lune ascendante)

Il se dit selon la calendrier lunaire que les phases de lune montante sont propices à la montée de sève des plantes (tous les liquides internes). La sève est donc plus abondante.

Nous vous expliquons plus loin en détail quelles actions sont à mener au jardin et au potager en phase de lune montante ou ascendante.

Les phases de lune descendante

En phase de lune descendante, on dit en fonction du calendrier lunaire que toute l’activité végétative redescend dans les racines et en terre.

Nous vous expliquons plus loin en détail quelles actions sont à mener au jardin et au potager en phase de lune descendante.

Les phases de lune croissante

La lune croissante va de la nouvelle lune à la pleine lune. Le calendrier lunaire encourage fortement le travail au sol et les travaux de plantation en lune croissante.

Il est conseillé de récolter les oignons, les pommes de terre et les carottes en lune croissante.

Les phases de lune décroissante

La lune décroissante va de la pleine lune à la nouvelle lune. La phase de lune décroissante est la dernière phase du calendrier lunaire et de la lune avant le début d’un autre cycle. Durant la lune décroissante, il se dit qu’il serait bénéfique de privilégier la taille des plantes un peu trop imposantes ou vigoureuses. 

Privilégiez aussi le semis des légumes feuilles (c’est-à-dire des salades, des choux, des épinards des endives ou encore de l’oseille, des blettes…)

Comment jardiner avec la lune ?

Jardiner avec la lune ne s’improvise pas. Tout d’abord, il convient d’observer les phases de la lune et de bien comprendre comment jardiner en fonction de ses rythmes :

  • Achetez-vous un calendrier lunaire et commencez à être conscient des lunes montantes et des lunes descendantes
  • Préparez-vous en amont à devoir faire quelques travaux de jardinage dans votre potager, non pas en fonction de votre disponibilité, mais en fonction de la lune
  • Un jardinier qui s’intéresse à la lune revoit toute sa conception du jardinage : il convient de se renseigner avant de se lancer.

Jardiner avec la lune et avec tous types de végétaux

Si l’on part du principe que la lune agit sur tout corps composé d’eau, à l’image des marées qui sont influencées par la lune, alors il est primordial de revoir toutes ses théories sur le jardinage.

Dans le calendrier lunaire, vous verrez vite qu’il existe des jours feuilles, des jours fleurs, des jours fruits et des jours racines.

Les jours feuilles du calendrier lunaire sont destinés à agir sur les plantation comportant des feuilles ou des tiges. ceci peut s’appliquer au potager comme aux arbres fruitiers. Il sera conseillé de tondre, tailler, mais aussi semer et planter tous les végétaux ayant des feuilles.

Les jours fleurs du calendrier lunaire sont en lien direct avec toutes les actions à mener sur les fleurs de votre jardin.

Les jours fruits du calendrier lunaire ne concernant que les fruitiers. Considérez alors que c’est le bon moment de planter, de cueillir et de récolter les fruits.

Les jours racines du calendrier lunaire, eux, auraient une influence sur les légumes racines et sur toutes sortes de bulbes.

Que faire au jardin en lune croissante ?

En lune croissante de la nouvelle lune à la pleine lune. Ensuite, elle devient décroissante et on voit de moins la face visible de ce satellite dans le ciel.

La vigueur et la vitalité des végétaux est à son apogée, et il se dit que ceux-ci sont par conséquent plus résistants aux maladies, aux nuisibles par l’apport intense de sève.

En phase de lune croissante, il est conseillé de :

  • Semer les plantes potagères à fleurs et à fruits
  • Tailler
  • Cueillir et récolter
  • Arracher (pour conserver)

Semer en lune croissante

Semez toutes les plantes potagères qui donnent des fleurs et des fruits. Les aubergines, les courges, les concombres, les melons les tomates et les choux-fleurs seront à semer en phase de lune croissante.

Tailler en lune croissante

La taille peut se faire lorsque la sève est bien installée dans les végétaux. ceci permet de ne pas affaiblir la plante, qui repartira comme si de rien n’était.

Il est également conseillé de couper du bois  en phase de lune croissante, pour le faire sécher et vous chauffer. 

Cueillir en lune croissante

Si vous fruits et vos légumes sont mûrs, alors n’hésitez pas à les cueillir en lune croissante. Ils se se conserveront mieux. Si ce n’est pas le bon moment et que vous devez absolument cueillir vos fruits et vos légumes en phase de lune décroissante, privilégiez alors les conserves.

Les fleurs qui sont cueillies en phase de lune croissante tiendront de fait plus longtemps en vase : vous profitez plus longtemps de leur présence et de leur parfum.

Que faire au jardin en lune décroissante ?

En phase de lune décroissante, c’est-à-dire de la pleine lune à la nouvelle lune, le jardinier est censé, selon le calendrier lunaire et les préconisations, ramasser afin de consommer

Cette action permettrait, si vous décidez de ne pas consommer rapidement vos récoltes, de prolonger les parfums.

Semer en lune décroissante

En phase de lune décroissante, il est conseillé de :

  • Semer les légumes-feuilles de ras-de-sol (épinards, cresson, cerfeuil, laitue, oignon, mâche, oseille, pissenlit)
  • Semer les légumes-racines : navet, pomme de terre, carotte, betterave, salsifis, radis, topinambours, etc.

Récolter en lune décroissante

La récolte en lune décroissante est particulièrement adaptée à la consommation rapide. Les parfums sont à leur maximum, vos fruits et vos légumes sont mûrs : savourez-les !

Planter, repiquer et tondre en lune décroissante

En phase de lune décroissante, il est conseillé de :

  • Planter tous vos bulbes de plantes aromatiques : échalote, oignon, ail
  • Repiquer les plants de fraisiers
  • Tondre le gazon (repousse limitée)

Jardin : que faire en phase de lune montante ?

En phase de lune montante, la lune s’élève dans le ciel. cette phase dure environ 13 jours et demi sur le cycle entier. Le reste du temps, la lune est donc dite descendante. Afin de bien savoir dans quelle lune on se situe, vous pouvez tout simplement l’observer plusieurs jours de suite, à la même heure et au même endroit. Vous verrez si elle s’élève au dessus des arbres où si a tendance à descendre.

Au jardin, en phase de lune montante, il est conseillé de :

  • Semer
  • Récolter les feuilles
  • Récolter les fruits
  • Récolter les fleurs
  • Prélever et greffer

Semer en lune montante

Puisque la lune montante permet à la sève de monter dans la partie aérienne des végétaux, c’est le bon moment pour tous vos semis. La germination de vos graines devrait être plus régulière.

Récolter en lune montante

Si vous décidez de récolter en lune montante, et que vos végétaux sont arrivés à maturité, vous avez de meilleures chances d’obtenir des fruits, des légumes-feuilles et des fleurs gorgés de vitamines, de minéraux et de sucres. Toutes les récoltes ne peuvent se faire au bon moment. privilégiez alors les conserves et les mises en saumure.

Greffer en lune montante

Enfin, greffer en lune montante est idéal puisque les greffons sont gorgés de sève. La greffe se  prépare dès l’hiver, hors gel, pour toutes les greffes en fente, demi-fente incrustation et couronne qui doivent se faire en mars ou en avril.

Entre l’hiver et le temps de greffe, il est conseillé d’enterrer les greffons dans du sable, au nord. Vous évitez ainsi aux bourgeons de s’ouvrir au premier redoux. La greffe se fait ensuite en lune ascendante, pour que la cicatrisation se fasse avant que le porte-greffe ne soit prêt à alimenter les jeunes pousses avec sa sève.

Jardin : que faire en phase de lune descendante ?

En phase de lune descendante, la lune s’abaisse dans le ciel, peu à peu. Cette phase suit la phase de lune montante et dure environ 13 jour et demi. On peut comparer le voyage de la lune avec celui du soleil, entre le 21 juin et le 21 décembre.

Contrairement à la lune montante, la lune descendante agit aussi sur la sève, mais dans le sens inverse. Il se dit que la sève se dirige avec vigueur vers les racines des végétaux et repart en terre. ceci favoriserait un bon enracinement, une excellente reprise des végétaux et une très bonne conservation de vos légumes-racines.

En phase de lune descendante, il est conseillé de :

  • Fertiliser
  • Planter
  • Tailler, pincer
  • Éclaircir
  • Récolter les légumes-racines
  • Bouturer, diviser, marcotter

Fertiliser en lune descendante

La lune descendante est un excellent moment pour fertiliser les sols qui manquent un peu d’apport et qui ont été épuisés en nourrissant les plantes.

Privilégiez les fumures de fond, de feuilles et pour les fleurs, mais aussi pour les fruits, en fonction de la position de la lune par rapport aux constellations :

  • Fumure de fond, jours-racines en Vierge
  • Fumure pour feuilles en Scorpion ou en Cancer
  • Fumure pour fleurs en Gémeaux ou en Balance
  • Fumure pour fruits en Lion

Planter et repiquer en lune descendante

Les légumes-racines apprécieront d’être plantés ou repiqués en lune descendante, tout comme les légumes ou plantes-feuilles, les plantes-fruits et les plantes-fleurs.

Tailler et pincer en lune descendante 

Effectuer la taille et pincer en lune descendante permet de ralentir la croissance de certains végétaux qui seraient trop imposants. Cela dit, la vigueur est reportée sur le reste de la plante, qui devient plus compacte, résistante et forte.

Éclaircir en lune descendante

Vous pouvez aussi éclaircir en lune descendante, juste après la germination de vos semis. Ceci n’aura aucun effet sur le reste des semis. Libre à vous, ensuite, de repiquer ces mêmes semis : la lune descendante y est favorable.

Récolter les légumes racines en lune descendante

Les légumes racines ont tout intérêt à être récoltés en lune descendante. Ceci permet de laisser la concentration nutritive dans les racines et donc dans la plante sous terre, et non dans sa partie aérienne qui ne sera pas consommée.

Bouturer, diviser et marcotter en lune descendante 

Il est aussi conseillé de bouturer et de diviser lorsque la lune est descendante, pour la simple et bonne raison que la sève des végétaux n’est pas en partie aérienne.

Effectuez ces opérations en début de lune descendante, pour une meilleure reprise (feuilles, fruits). En divisant en lune descendante, vous donnez la possibilité à votre plante de retrouver de la vitalité, notamment en ce qui concerne les plants anciens.

Si vous avez besoin de marcotter, faites cette opération en lune descendante, pour éviter une perte trop importante de sève.

Ce qu’il faut retenir du calendrier lunaire et du jardinage avec la lune

Aucune obligation n’existe et chacun reste libre de concevoir sa manière de jardiner librement, dans la limite d’un certain respect de la nature. Les polémiques grandissent autour des produits phytosanitaires utilisés à grand échelle, ce qui a aussi pour effet de rediriger vers des solutions plus respectueuses de la nature et plus pérennes.

Que vous soyez adepte du calendrier lunaire ou pas : pourquoi ne pas tenter d’observer comment votre jardin réagit à des changements de rythmes et de pratiques. Mythe ou réalité ? En réalité, les progrès au niveau technique, scientifique, et agronomique ont été tels que l’influence de la lune sur les végétaux et leur croissance a rapidement été mise à l’écart comme technique viable de production.

Cependant, des passionnés continuent de faire ce qu’ils ont toujours fait. Pourquoi courir après un productivisme sans fin alors que l’on a des méthodes ancestrales qui fonctionnent ? Lorsque l’on pense à ces cultivateurs d’algues qui passent de la musique classique tous les matins à leurs bassins, qu’est-ce à dire ? Que la poésie et que les théories naturelles n’ont pas leur place dans … la nature ?

Des pratiques naturelles et non destructives sont avant tout meilleures pour la Terre et l’avenir de l’agriculture et des écosystèmes que l’utilisation massive de produits phytosanitaires pour intensifier la production de manière effrénée.

Profiter au mieux des cycles de la lune

Si le débat est évident quant à l’influence réelle de la lune sur la croissance et le bon développement des végétaux, le message de fond reste de profiter au mieux de ces cycles pour faire croître son jardin de la manière la plus respectueuse du sol et des rythmes naturels des végétaux.

Cette science étant inexacte et non prouvée, le meilleur moyen de se rendre compte de l’action de la lune sur le potager ou sur le jardin, reste de tenter ses expériences par l’action. Sur une dizaine de cycles de 29 jours, il serait intéressant de voir ce que vos pratiques ont pu apporter au jardin.

Libre à chacun de se faire son avis : bon jardinage avec la lune !